AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Les nobles ₪ [8/10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Les nobles ₪ [8/10] Mar 31 Juil - 18:13


Les nobles

Personnage Libre
Personnage Pris
Personnage Réservé

    Marcoantonio Colonna ▬  Alfie Allen
    Emilio Concini ▬ Peter Dinklage
    Catherine Sforza ▬ Gina Mckee
    Alphonso II de Naples ▬ Augustus Prew
    Sancia de Naples ▬  Emmanuelle Chriqui
    Ludovico Sforza ▬ Clive Standen
    Luisa della Mirandola ▬ Tamsin Egerton
    Pierre II de Médicis ▬ Orlando Bloom
    Alfonso d'Aragon ▬ Sean Teale ou Sebastian de Souza
    Niccolò Machiavelli ▬ Blake Ritson





Dernière édition par Le lion de Judas le Lun 5 Aoû - 17:38, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les nobles ₪ [8/10] Mar 31 Juil - 18:46


Marcantonio Colonna


Tumblr.

Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le 3 septembre 1475 à Salerne, Italie. Cela fait à présent 18 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de célibataire et je suis hétérosexuel/bisexuel ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que condottiere et seigneur de Paliano et de Frascati. Je fais donc partie des nobles et je me battrais pour mes honneurs. Dieu m’a également fait à l’image de Alfie Allen et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.


la storia della vostra vita
Pietro Antonio Colonna, ancien préfet de Rome en 1471, seigneur de Paliano était son père, Bernardina Conti en tant que mère, fille de John Conti, seigneur de Latera et de Caterina Farnèse. Il est le fils unique du mariage. On ne sait pas grand-chose sur son enfance. (à vous d'inventer). Il a pris rapidement coup à la violence et à l'art de la guerre. Il est proche de la famille Colonna, ils serrent les coudes contre les Borgia tout particulièrement et autres ennemis menaçant leurs familles. Il a grandi dans la violence et dans la guerre. Il a d'ailleurs pris goût à cela, car aujourd'hui, il ne se gêne pas pour torturer ses victimes et les faire souffrir. Le jeune homme n'hésite même pas à violer ses prisonniers et même sous les regards de ses gardes, car ils sont tous aussi sadique de l'un et de l'autre et ils sont loyaux aux Colonna. La rivalité entre les deux familles ne date pas d'hier, mais depuis que Rodrigo Borgia est monté sur le trône papal, tous ses déclenchés. Le neveu de Fabrizio, lui-même aussi, essaye de renverser les Borgia, car ils ne supportent pas d'avoir un Catalan en tant que Pape et qu'évidemment tout comme famille, ils auraient aimé voir Prospero sur le trône afin que leur famille gouverne. Hélas, ce n'est pas le cas, mais ce n'est pas pour autant qu'ils abandonnent. Marco Antonio est un bon guerrier, il mène des hommes et il ne sort jamais sans eux, car s'il tombait sur un Borgia, deux Borgia même, il y aurait sûrement une bagarre. Récemment, il y a eu un évènement, celui de la taverne de Vanozza Cattanei, où les frères Borgia ainsi que deux de leurs amis, Luigi de Médicis et Paolo, attendaient les deux Colonna, les hostilités se sont lancées. Ils furent capturés et amener au château Saint-Ange pour avoir des informations, mais ils ont été relâchés malheureusement, afin de ne pas faire scandale plus qu'il y en a déjà. Le jeune seigneur est sans cesse en train de se battre avec le second fils du pape, le préfet de Rome, Juan Borgia. Ils sont du même âge, ils ont à peu près la même personnalité et ils ne peuvent pas s'entendre.

Juan Borgia ; Juan et Marcoantonio sont probablement les pires ennemis, d'un Borgia à un Colonna. Ils ont le même âge, deux jeunes hommes ambitieux et tout aussi arrogant. Non seulement leur caractère n'aide pas à leur haine, mais aussi parce que les Borgia sont au pouvoir avec le trône papal et forcément que cela ne réjouit pas la famille Colonna comme toutes autres familles qui avaient souhaité avoir le pouvoir et régner comme bon le semble. Marcoantonio ne ce soumet pas aux Borgia, encore moins à Borgia, ce qui entraîne des bagarres entre les deux hommes, surtout quand il sait que ce dernier est à Rome dans son comté Frascati, en tant que préfet de Rome, Juan abuse de son statut envers le jeune Colonna pour lui en faire baver. Évidemment, ce dernier ne se laisse pas faire et se plaint à son oncle Fabrizio ou encore au cardinal Prospero Colonna. Tôt ou tard, ils devront sûrement être obligés de s'allier puisque Colonna ou encore Borgia auront besoin du soutien de l'un et de l'autre. Pourront-ils s'efforcer de s'entendre à ce moment-là ? Il y a de fortes chances que non, mais ils en seront forcément obligés à cause de leur famille. Certes, ils ne seront pas amis à ce jour-là, mais les bagarres seront sûrement réduites ou pires. Quoi qu'il en soit, pour l'instant, les jeunes hommes se contentent de se menacer, de s'insulter et de se battre. Pourtant, il y a une sorte d'attraction entre eux, comme si l'adrénaline leur donnait envie de s'embrasser et de se posséder. Leur lien se résume à sang, haine, pouvoir, soumission, arrogance et bien plus encore. Ils ne s'aiment pas et pourtant, ils ont tendance à souvent se croiser, dans les tavernes plus particulièrement ou dans les rues de Rome. Ce n'est qu'une longue lutte contre ses taureaux.

Cesare Borgia ; Borgia et lui ne se supportent pas. Marcoantonio le considère comme son frère Juan : de la vermine qu’il faut écraser et jeter aux chiens. Cesare est beaucoup plus calme que le cadet, Marcoantonio s’amuse à lui taper sur les nerfs et compte bien dénoncer ses mœurs légères pour obtenir l’appuie du peuple. Il n’hésite pas également à rabaisser Borgia avec sa condition de cardinal.





Dernière édition par Le lion de Judas le Ven 3 Aoû - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les nobles ₪ [8/10] Mar 31 Juil - 19:12


Emilio Concin


Tumblr.  


Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le date de naissance à lieu de naissance. Cela fait à présent 35 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de célibataire et je suis hétérosexuel ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que titre de votre rang. Je fais donc partie des nobles et je me battrais pour mes honneurs.  Dieu m’a également fait à l’image de Peter Dinklage et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.



la storia della vostra vita

Emilio est issue d’une des grandes familles d’Italie : les Concini. Cette famille a des terres un peu partout en Italie, ils sont riches, nobles et tout les enfants ne sont pas négligé sauf à l’exception d’Emilio. Sa petite taille a été mal perçu par ses proches et les gens qui l’entourent. Ils le voient comme un animal de foire parfois même un monstre. Ne voulant pas affronter le regard des autres, Emilio durant son enfance s’est isolé pour étudier les divers sciences, il est très intelligent voire un génie. Il a apprit également l’art de manier les armes comme son rang l’oblige puisqu’il est comte. Si au début les regards méprisants et les paroles des gens le faisait souffrir, Concini a apprit à ne plus s’en soucier. Il faut dire qu’il est plus malin qu’eux et a apprit l’art de la répartie. Le plus dur à supporter en fait est sa famille. Il a l’impression d’être un étranger parmi eux, ils ne le considère pas à sa juste valeur. L'Evènement qui va tout changer est le jour où son père lui retire le titre de comte pour le donner à un de ses autres fils. La raison ? Le comté ne veut pas se faire gouverner par un nain mais, c’est surtout parce que le père a honte de son fils. Furieux, déçu et triste, Emilio décide de quitter sa famille sans leur donner signe de vie. Il décide de voyager dans toute l’Italie, s’instruire et vivre à ses dépend. Il vit grâce à l’or qui lui reste et à sa malice par exemple lors d’une simple partie de cartes Emilio sait tourner les choses à son avantage. Un beau jour, l’homme arrive à Rome. Très vite, il se fait remarquer par sa taille et son intelligence. Cesare Borgia a eu vent de ses rumeurs et décide de s’entretenir avec lui. D’autant qu’il espère obtenir l’amitié des Concini par son intermédiaire. Emilio n’est pas stupide et le lui fait remarquer mais, le cardinal est aussi un fin stratège ce qui plait au gnome. Après avoir fait tourner en bourrique Borgia face à sa demande de rejoindre les rangs de sa bande, il finit par l’accepter. Bien évidemment, Emilio compte en tirer profit pour diverses raisons comme par exemple obtenir de Cesare Borgia des bénéfices et ravoir son titre de comte.

Cesare Borgia ; Le fils du Pape et lui vont très bien s’entendre. Ils sont tout les deux intelligents et ont besoin l’un de l’autre. Cesare le veut dans ses rangs pour sa ruse et parce qu’il est un Concini, Emilio lui pour récupérer son titre et obtenir d’autres bénéfices de la part de Borgia. De plus, Cesare le considère comme un homme, il ne voit pas le physique mais, la personne il est donc plaisant de converser et comploter avec le cardinal.

Livia Noctua ; La seule fille du groupe. La jeune femme ne rend personne insensible à son charme, elle plait à Emilio. Il sait qu’elle ne partage pas ses sentiments mais, il aimerait bien passer une nuit avec elle, qui sait à force de persuasion et d’humour il arrivera à ses fins.

Micheletto Corella ; Emilio l’apprécie peut-être parce qu’il ne parle pas beaucoup ou parce qu’il est très proche du cardinal. Quoiqu’il en soit, il a très bien comprit qu’il valait mieux l’avoir en ami plutôt qu’en ennemi.  





Dernière édition par Le lion de Judas le Ven 3 Aoû - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les nobles ₪ [8/10] Mar 31 Juil - 19:57



Catherine Sforza


Tumblr.  


Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le date de naissance au choix, 1463 à Milan. Cela fait à présent 30 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de veuve et je suis hétérosexuel ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que princesse de Forli et comtesse d'Imola. Je fais donc partie des nobles et je me battrais pour mes honneurs.  Dieu m’a également fait à l’image de Gina Mckee et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.



la storia della vostra vita

Catherine Sforza est née à Milan de l’union entre la comtesse Lucrèce Landriani et le duc de Milan Galéas Marie Sforza. Être la fille du Duc de Milan lui apporte un très grand prestige, elle fait partie de ces femmes importantes d’Italie. Cela va s’accroître avec son premier mariage en 1484. Elle épouse Jérôme Riaro qui a lui aussi un grand lignage, il est seigneur d’Imola et de Forli, son frère est l’archevêque de Florence ainsi que légat du Pape et pour finir il est le neveux du Pape Sixte IV. Catherine devient alors princesse de Forli et met au monde un fils : Ottavio. Lors des révoltes du peuple de Forli, Jérome est assassiné en 1488. Catherine, à partir de ces émeutes, développe son âme de politicienne. Elle apprend à négocier avec son peuple afin de prospérer. C’est d’ailleurs cela qui va faire d’elle l’une des femmes les plus grandes d’Italie en pleine période de Renaissance tout comme le fait qu’elle n’hésite pas à aller sur le front pour diriger son armée. Si la jeune femme éblouie en politique, il n’en ai rien en amour. En effet, après avoir épousé en 1489 le secrétaire de son ancien époux, celui-ci est assassiné à son tour. Catherine décide alors de rester veuve profitant de quelques amants quand bon lui semble. D’autant qu’être veuve lui permet une autonomie politique. En 1492, c’est elle qui négocie avec le Pape Alexandre VI le mariage entre Lucrezia, la fille de ce dernier, et son cousin : Giovanni Sforza. Malgré les accords faits, très vite Catherine, qui n’appréciait pas le Pape, va les rompre pour se ranger du côté du roi de France : Charles VIII. Ses relations avec les Borgia sont donc tendues


La famille Borgia ; Catherine les méprise. Pour elle, le Pape devrait être italien. Malgré l’union de mariage qui unit leurs familles, la Dame envisage de les trahir.

Charles VIII ; Elle s’allie avec lui pour l’aider à prendre possession de Naples. Sa forte personnalité ne semble pas rendre indifférent le roi de France.

Cesare Borgia ; Le fils de son ennemi. Catherine ne l’apprécie pas car elle sait qu’il est aussi redoutable qu’elle, il est prêt à tout pour nuire aux Sforza en cas de trahison. Pourtant, avec toute cette haine envers son cadet, Catherine commence petit à petit à tomber sous son charme. Non pas que ce soit de l’amour loin de là mais, cette concurrence politique et cette personnalité ne la rendent pas insensible. Cesare semble penser et vouloir la même chose, mais à quel prix ?

Giovanni, Ascanio & Ludovic Sforza ; Ses cousins et elles sont assez proche. Elle n’hésite pas à leur faire part de ses avis que ce soit du point de vue politique à de simples discussions.






Dernière édition par Le lion de Judas le Ven 3 Aoû - 19:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les nobles ₪ [8/10] Mer 1 Aoû - 11:51


Alphonso II de Naples


tumblr.

Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le 4 novembre 1474 à Naples. Cela fait à présent 20 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de célibataire et je suis hétérosexuel ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que roi de Naples. Je fais donc partie des nobles et je me battrais pour mes honneurs. Dieu m’a également fait à l’image de Augustus Prew et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.


la storia della vostra vita
Alfonso de Naples est le fils de Ferdinand 1er roi de Naples et d’Isabel de Chiaramonte. Il est l’héritier du trône de Naples, trône que tout le monde envie et souhaite avoir. Le jeune homme a toujours été admiratif vis-à-vis de son père, le grand Ferdinand a su mener son royaume par une politique de fer. Les traces de cette apogée est souligné par l’indépendance du royaume et du fameux banquets des hommes de guerre vaincus et empaillés. À la mort de son père, Alfonso prend le pouvoir d’un royaume menacé d’être envahi par la France qui revendique la couronne. Le jeune homme se prépare à se défendre contre l’ennemi. Il espère aussi que le Pape Alexandre VI assurera sa légitimité face à Charles VIII. À présent tout les coups bas sont permis.

Charles VIII ; Alfonso le déteste plus que tout au monde, il sait que le roi de France peut être sa perte. Il n’espère qu’une chose : le battre.

Sancia de Naples ; Sa demi sœur et lui sont très proches, elle lui est dévouée. Alfonso, a demandé à Sancia d’attirer les faveurs des Borgia pour soutenir sa légitimité sur le trône de Naples.

Juan Borgia ; Ils se sont rencontré à Naples, lorsque Juan est venu à la rencontre de Sancia, sa demi-soeur, afin de parler de mariage avec son jeune frère Joffre. Ils n'ont pas vraiment le même sens de l'humour, disons qu'Alfonso est un peu plus ... fou et il met parfois mal à l'aise le duc de Gandie, Juan. Néanmoins, ils sont plus ou moins amis, avec il y a cette méfiance entre eux et le fait que Juan est un Borgia et qu'Alfonso préfère se méfier de lui, n'en reste pas moins qu'ils ont une relation neutre, un peu positive. Et qu'ils peuvent s'entendre comme ils peuvent ne pas être sur la même longueur d'onde.

Ferdinand II d'Aragon ; Son cousin, son sang. Les Aragon ont réussit à obtenir le royaume de Naples depuis longtemps déjà. Hors depuis peu le roi de France compte s’emparer du trône criant haut et fort qu’il lui revient de droit. Alfonso compte donc sur le soutien de son cousin pour l'aider à garder son titre et ses terres.





Dernière édition par Le lion de Judas le Ven 3 Aoû - 20:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les nobles ₪ [8/10] Mer 1 Aoû - 11:53


Sancia de Naples


tiny.

Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le date de naissance au choix, 1478 à Gaeta, Latium (Italie centrale au nord de Naples). Cela fait à présent 16 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de mariée à Joffre Borgia et je suis hétérosexuelle ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que princesse de Squillace. Je fais donc partie des nobles et je me battrais pour mes honneurs. Dieu m’a également fait à l’image de Emmanuelle Chriqui et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.


la storia della vostra vita
Sancia est la fille illégitime de Ferdinand 1er de Naples et d’une de ses maîtresses. La jeune fille, malgré son caractère illégitime, a eu le droit à une jeunesse dorée. Son père ne l’a jamais caché aux yeux du monde et a su lui offrir son amour. Sancia a hérité du caractère de Ferdinand, elle sait ce qu’elle veut et connaît sa position pour s’en servir. D’ailleurs sa vie prend davantage d’importance lorsqu’elle est donnée pour épouse à Joffre Borgia, le fils cadet du Pape. La jeune femme est consciente des enjeux diplomatiques qui en découlent, elle ne compte pas décevoir son père qui est à ce moment là proche de la mort. Si elle accepte facilement de se marier à un enfant, Sancia ne compte pas jouer le rôle de la femme italienne parfaite. Elle est caractérielle et elle a soif de vie. Rester à jouer à la poupée avec son mari n’est pas dans ses désirs. C’est pourquoi elle s’éprend de Juan Borgia le second fils d’Alexandre VI. Les deux jeunes gens profitent que Joffre ait le dos tourné pour s’abandonner à des plaisirs plus adultes.

Joffre Borgia ; Le petit garçon est son mari. Elle ne l’aime pas comme une mariée doit aimer son époux même si elle doit admettre qu’elle le trouve adorable pour son age. Avec leur différence d’age, Sancia ne partage aucun centre d’intérêt avec lui.

Juan Borgia ; Le second fils d’Alexandre VI est son amant. Sancia le trouve à son gout et c’est avec lui qu’elle partage des moments torrides. Sa compagnie lui plait, dommage qu’elle ne soit pas mariée au bon fils Borgia. Ils aiment passer du bon temps ensemble que cela soit lit, alentour d'un verre ou ailleurs.

Alfonso de Naples ; Son demi-frère à la mort de leur père a tous les droits sur elle. Sancia lui obéit, elle n’a nullement du mal car elle l’apprécie et le croit capable de gouverner Naples.





Dernière édition par Le lion de Judas le Ven 3 Aoû - 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les nobles ₪ [8/10] Ven 3 Aoû - 19:04


Ludovico Sforza


Tumblr.  


Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le 27 juillet 1452 à Vigevano. Cela fait à présent 42 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de célibataire/marié/veuf et je suis hétérosexuel ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que duc de Milan. Je fais donc partie des nobles et je me battrais pour mes honneurs.  Dieu m’a également fait à l’image de Clive Standen ou avatar de votre choix et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.



la storia della vostra vita

Ludovico est le second fils de Francesco Sforza et de Blanche Marie Visconti. Très jeune, Ludovico apprit tout ce qu’un noble devait savoir c’est-à-dire les lettres, les arts, l’art de la guerre. En 1466 lorsque son père est mort, ce fut à son aîné Maria Galeazzo de régner sur Milan. Dix ans plus tard, Galeazzo meurt assassiné et il est remplacé par son fils Gian Galeazzo Sforza soit le neveu de Ludovico alors qu’il n’a que dix sept ans. Une dispute du pouvoir va se mettre en place entre la mère de Gian : Bona de Savoie et Ludovico pour gouverner. Sforza gagna cette lutte en 1481 et règne en tant que régent. En janvier 1491, Ludovico épousa Béatrice d’Este la fils d’Hercule I d’Este contractant ainsi une alliance entre les Sforza et les Este. Son épouse lui fera deux enfants : Maximilien Sforza et Francesco Sforza II. Néanmoins, malgré son mariage Ludovic a eu au moins deux maîtresses : Cecilia Gallerani qui lui a donné un fils prénommé Cesare l’année de son mariage avec Béatrice. Sa seconde maîtresse était Lucrezia Crivelli qui lui donna elle aussi un fils illégitime à la mort de Béatrice : Giovanni Paolo. Durant la régence, Ludovico investit son argent dans le duché favorisant les arts, l’agriculture, les constructions faisant de Milan une puissance économique et culturelle. En 1494, le nouveau roi de Naples : Alphonso II s’est allié avec le pape Alexandre VI qui constitue une menace pour Milan. Ludovico décide donc de s’allier avec Charles VIII de France pour les vaincre. Il a laissé le droit de passage aux français sur Milan. Pendant ce temps, sa régence vient à son terme et Ludovico tient à garder le pouvoir. Ce dernier a enfermé son neveu Gian avant de finalement lui offrir sa place. Mais, étrangement Gian est mort quelques jours après, tout les regards se reposent sur Ludovico. Le mystère reste entier mais quoiqu’il en soit Sforza reste duc de Milan et il est prêt à affronter l’ennemi. Cependant, la géopolitique de l'Italie bouge et Ludovico n'est pas dupe, il se doute que lorsque Naples sera conquise par Charles VIII, ce dernier s'attaquera à son duché. Pour le moment, Ludovico continue de soutenir les Français mais, en secret il s'entretient déjà avec la papauté, Venise, l'Espagne et le Saint Empire Germanique pour créer une ligue contre l'envahisseur.


Les Sforza ; Dans l’ensemble Ludovico Sforza s’entend avec la plupart de sa famille surtout depuis qu’il est duc de Milan on le respecte et on le craint. Gare à ceux ou celles qui voudraient lui faire faux bon, il sait se venger famille ou pas.

Les Borgia ; Ludovico les méprise plus que tout au monde. Il fera tout pour aider à détrôner ce pape catalan du trône pontificale. Il est prêt à affronter Juan Borgia sur un champ de bataille et démanteler l’armée pontificale.

Charles VII ; le roi de France. Il est son allié mais, il se méfie quand même de ce roi. Il sait que le vent peut rapidement tourner.





Dernière édition par Le lion de Judas le Lun 5 Aoû - 17:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les nobles ₪ [8/10] Ven 3 Aoû - 19:37


Luisa della Mirandola


tumblr.  


Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le 12 mars 1478 à Correggio, Italie. Cela fait à présent 16 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de célibataire et je suis hétérosexuel ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que noble. Je fais donc partie des nobles et je me battrais pour mes honneurs.  Dieu m’a également fait à l’image de Tamsin Egerton et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.



la storia della vostra vita

Luisa est née le 12 mars 1477, à Correggio dans la région de l'Émilie-Romagne en Italie. Antonio María Pico della Mirandola et Costanza sont ses parents, Antonio est un général de l'armée impériale. Elle est l'unique fille de ses parents et la plus précieuse à leurs yeux. Elle vécut dans la maison familiale entre la ville Correggio et Mirandola. Elle a eu une enfance heureuse jusqu'au jour où elle a dû partir au couvent vers l'âge de dix ans. C'est à ce moment-là que son éducation commence vraiment. Elle apprend la lecture, mais elle semble être un peu plus avancé, car sa mère lui avait déjà enseigné quelques connaissances, la lecture et l'écriture. On lui apprend ce qu'il faut pour parfaire son éducation. Elle y fait quelques connaissances, devient croyante par la même occasion. Ce n'est que vers 1489 que son père la sort du couvent, car on croit que sa mère, Costanza va mourir. Luisa retourne dans le lieu familial auprès de sa mère. La jeune femme âgée de douze ans est éduquée par une gouvernante que son père a engagé afin qu'elle soit l'épouse parfaite. La maladie de sa mère se détériore aux files des années et elle meurt finalement en 1491 de sa maladie. Ce fut un choc pour la famille, pour le père et tout particulièrement pour Luisa qui avait un modèle féminin, perdre sa mère, l'a isolée durant un moment. Antonio décida de déménager avec sa fille unique à Rome. Ils avaient besoin de changement, la cité éternelle allait sûrement faire bouger les choses. Son père la permettait en garde lorsque les cardinaux ont commencé à se réunir, car Innocent VIII est mort. La jeune enfant ne se souciait pas vraiment de cela, de savoir qui allait être sur le trône papal, tout ce qu'elle voulait c'était un pape qui fera bien les choses, qu'elle pourrait peut-être rencontrer un jour, se confesser de ses éventuels péchés ou tout simplement avoir cet honneur. Luisa continuait d'aller à l'église, priant toujours avant chaque repas et avant de dormir. Il y a ce jour où Rodrigo Borgia monta sur le trône papal, le nouveau pape monta par la même occasion sa famille. Son père se méfia de cette famille et il fit savoir à sa fille de sa méfiance. Malgré tout, ce jour est arrivé, celui-là où elle a rencontré le nouveau préfet de Rome. Cette rencontre ne plaira guère à son père qui lui interdit presque de voir le fils du pape. Malheureusement pour lui, elle a commencé à lui désobéir et à s'aventurer dans l'univers de Juan Borgia, à sortir le soir ou même le matin tôt lorsqu'il lui est interdit de sortir sans savoir où elle se trouve. Luisa semble ne plus prier autant qu'auparavant et elle se laisse aller dans les aventures du beau brun qu'elle connaît depuis un an à présent, elle en est amoureuse même. Antonio, son père, tente de la ramener sur le droit chemin. D'ailleurs, Juan a organisé une fois, un entretien avec Luisa et son père, le pape. Elle voulait le rencontrer et se confesser à lui. Elle en est très contente et contrairement aux gens, Luisa, naïve et insouciante, apprécie la famille, du moins, Rodrigo et Juan puisqu'elle n'a pas vraiment parlé aux autres, si ce n'est quelquefois à Lucrezia.


Juan Borgia : Ils se sont rencontrés en 1492, Rodrigo Borgia n'était pas encore élu, mais la famille était déjà connue à Rome. On pouvait entendre le nom de Borgia un peu partout dans la ville. Le père de Juan venait d'être élu Pape et Juan était sur les festivités pendant plus d'une semaine, cette nuit-là, il était sorti d'une taverne, celui de sa mère Vanozza et il s'est battu contre deux autres hommes qui évidemment n'aimaient pas voir un Borgia en tant que Pape. Juan fut blessé plus ou moins gravement, il saignait et Luisa avait ouvert la fenêtre de sa chambre, car elle avait entendu des bruits provenant de l'extérieur. Elle se précipita en chemise de nuit dehors, après avoir vu Juan allongé au sol, il était toujours fatigué et trop saoul pour se relever tout de suite et qu'il était seul. Elle avait pris son courage à deux mains et l'avait aidé à se relever et l'avait même soigné. Antonio, son père n'était pas présent à la maison, seuls quelques domestiques. Elle avait fait dormir l'inconnu chez eux, sur le canapé. Lorsqu'elle s'était réveillée, il n'était déjà plus là. Ils se sont revus une semaine plus tard, lorsque Alexandre VI donna une messe, Juan était présent dans la deuxième rangée. En sortant de l'endroit, Luisa voulut parler au gonfalonier, mais elle semblait un peu trop timide, malgré tout, c'est lui qui la remarqua. Il s'était approché d'elle pour la remercier de l'autre soir, lorsqu'elle l'avait accueilli chez elle. Ils ont commencé à se fréquenter de plus en plus, la relation devenait des plus sérieuses, mais Juan est évidemment, incapable de rester qu'avec une seule fille. Néanmoins, il y éprouvait de l'affection pour elle, c'était assez pour elle, car elle avait des sentiments plus forts pour lui et Luisa décida de s'offrir pour la toute première fois à Juan Borgia. Bien qu'au début, il préférait refuser, il a fini par céder à la tentation. Ils continuent de se fréquenter d'avoir cette petite relation intime et quelques discussions. Luisa sait qu'à présent, il est marié et qu'il a un enfant, mais elle veut toujours continuer à le voir.

Lucrezia Borgia ; Si Lucrezia ne l'aimait pas au début, car elle est la maîtresse de son frère Juan, elle a fini par connaître la jeune femme et à l'apprécier à la juste valeur. Les deux jeunes femmes s'entendent bien, elles sont à peu près du même âge. Elles se croisent parfois au marché et se mettent à discuter ou à l'église. Lucrezia l'a souvent avertis concernant son frère, mais Luisa ne semble rien entendre, car les sentiments sont là et qu'elle n'y peut rien puisque de toute façon, elle dit que l'on doit accepter l'homme qu'on aime tel qu'il est. La Borgia préfère ignorer ce genre de propos, elle connaît son frère, ce n'est pas un enfant de coeur. Hormis cela, elles sont amies.




Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les nobles ₪ [8/10] Sam 4 Aoû - 16:38



Pierre II de Médicis


Tumblr.  


Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le 15 février 1472 à Florence. Cela fait à présent 22 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de marié et je suis hétérosexuel ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que maitre de Florence. Je fais donc partie des nobles et je me battrais pour mes honneurs.  Dieu m’a également fait à l’image de Orlando Bloom et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.



la storia della vostra vita

Pierre II est le fils de Laurent le Magnifique et de Clarisse Orsini. Pierre ou Piero appartient à l’une des plus grandes familles italiennes de la Renaissance et les plus grand banquier d’Europe. Comme tout noble de son age, il apprend les diverses sciences. En 1492, son père décède, c’est à lui de prendre le pouvoir. Pierre ne prend pas conscience de l’ampleur de la tâche qu’il pense facile. Pourtant, très vite il va se rendre compte du contraire. En effet, dans sa propre cité de Florence un moine dominicain Gilarmo Savonarola dénonce et critique son nom, les conditions de vie des nobles. Il est vrai que Pierre aime dépenser son argent que ce soit en art en tant que mécène ou encore à travers des constructions. Il ne compte pas changer son attitude pour ce moine. Néanmoins, la pression de Savonarola sur les Florentins commence à faire son effet, ils commencent à délaisser les Médicis pour suivre leur nouvel prédicateur. Pierre II est désemparer et tente de trouver des solutions à l’aide de son conseiller : Nicolas Machiavel dont il attend beaucoup. L’autre problème dont Médicis est contraint est la guerre d’Italie au sujet de la couronne de Naples. Charles VIII vient de rentrer sur les terres italiennes et compte marcher sur Naples en passant par la République de Florence. Pierre tente de rester neutre dans ce conflit mais, le voilà aussitôt chassé par Savonarola de Florence avec sa famille, que le jeune homme demande asile au pape Alexandre VI. Pierre profite à présent de son séjour contraint à Rome pour traiter des alliances et récupérer sa belle Florence.


Nicolas Machiavel ; Son conseiller. On peut pratiquement dire qu’ils sont amis, en tout cas ils sont proches puisque Machiavel l’aide énormément pour entretenir la République de Florence. D’ailleurs, c’est surtout Machiavel qui prend les décisions, Pierre lui fait entièrement confiance. Mais le devrait-il ?

Cesare Borgia ; Le fils du pape. Pierre et lui sont emmenés à se fréquenter lorsque Borgia vient sur Florence pour affaire. Pierre fait tout pour le mettre à l’aise et obtenir le soutien des Borgia dans sa cause contre Savonarole. Néanmoins, Pierre se méfie de Cesare, il a remarqué cette part de noirceur en lui.





Dernière édition par Le lion de Judas le Lun 5 Aoû - 17:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les nobles ₪ [8/10] Jeu 28 Fév - 18:09


Alfonso d'Aragon


tumblr.  



Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le 12 janvier 1478 au royaume de Naples. Cela fait à présent 16 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de célibataire et je suis hétérosexuel ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que prince de Naples, prince de Salerne, duc de Bisceglie. Je fais donc partie des nobles et je me battrais pour mes honneurs.  Dieu m’a également fait à l’image de Sean Teale et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.


la storia della vostra vita

Alfonso est né au royaume de Naples, il est le fils illégitime d'Alphonse II de Naples et de sa maîtresse Trogia Gazzela avec qui, elle eut une fille, Sancia d'Aragon, soeur aînée d'Alfonso. Sa soeur qui est présentement mariée au benjamin de la famille Borgia, Joffre. Bien qu'Alfonso soit illégitime, du sang royal coule dans ses veines, puisque son père est le cousin du roi Ferdinand II d'Aragon. Le jeune Alfonso reçut une éducation humaniste comme le veut la coutume de la famille d'Aragon. Tout comme l'avait reçu son père, son grand-père et les membres de la famille. Son premier professeur fut Giuniano Maio, tuteur à l'académie pontanienne. Il eut droit au poète Raffaele Brandolini que l'on connaît sous le surnom de Lippus Brandolinus à cause de sa maladie aux yeux. Alfonso était un garçon obéissant, sage et il apprenait rapidement ce qu'il devait apprendre. Il apprenait vite, il était un jeune garçon intelligent et qui est devenu cultivé. Il se passionna pour la chasse, avec qui il aime partir quelques jours avec ses oncles et cousins. Comprenant la politique et les désirs de son père, de le voir marier, il ne peut qu'obéir et se taire. Néanmoins, le malheur s'abat sur la famille d'Aragon-Naples et les Français arrivent. Son père, devenu récemment le roi de Naples pour une courte durée. L'alliance est plus que nécessaire pour assurer la couronne sur sa tête et avec les rumeurs du Vatican, dit-on que le pape cherche à nouveau, à marier son unique fille, la belle Lucrezia Borgia. Il est évident, qu'il n'a guère envie d'aller à Rome et épouser la fille d'un corrompu et de ses fils. Malheureusement, son père l'envoya tout de même à Rome où il rejoint quelques membres de sa famille, dont sa soeur et son cousin. Il y séjourne depuis quelque temps, il est là pour tenter d'avoir la main de la fille du pape, ce qui n'est pas chose facile, mais la princesse devra faire son choix parmi ses nombreux prétendants, sera-t-il celui qu'elle aura choisi pour devenir son deuxième époux ? Il espère plaire également au pape. Son voyage à Rome s'annonce plus long que prévu.


Lucrezia Borgia ; Sa futur et première femme, deuxième époux de la belle. N'est-elle pas la plus belle ? Il a pu admirer le portrait de la jeune femme, mais ce n'est que lorsqu'il la rencontra à Naples que tout bascula dans son coeur et dans sa vie. Cela n'était pas prévu, car il devait se rendre à Rome pour la rencontrer et avoir un entretien avec le pape, mais Lucrezia était de passage à Naples et ils se sont rencontrés là-bas. Néanmoins, elle n'a pas découvert qui elle était à Naples, elle n'était qu'une invitée privilégié, bien sûr, les rumeurs annonçaient la venue de la fille du pape était au château, mais rien n'a été confirmé, ni par elle, ni par ceux qui l'accompagnaient. Ce n'est lorsqu'il a dû se rendre à Rome pour y faire son séjour, qu'il retrouva cette jolie blonde au Vatican et dont il n'avait pas oublié le visage. Ils seront bientôt portés à se voir officiellement. Il est déjà sous le charme, malgré les dangers qui l'entourent, car il n'est pas à l'abri d'une attaque ou autre de la part de son frère, Cesare. Elle le trouve charmant, il a un coeur pur, peut-être trop pour être entouré de Borgias.

Cesare Borgia ; Le frère protecteur de Lucrezia. Cesare Borgia et lui ne s'apprécient pas. Non pas parce qu'Alfonso l'a décidé mais, parce que ce dernier est hostile envers sa personne. Peut-être est-il trop protecteur envers sa sœur ? Mais, son comportement dépasse de loin la jalousie. Il faut dire qu'Alfonso a pu apercevoir une alchimie entre les deux Borgia dépassant presque les limites de la fraternité. Lui même en est d'ailleurs jaloux et espère partager le même sentiment avec sa futur femme. Alfonso sait qu'il devra tôt ou tard se confronter à Cesare même s'il doit admettre que cette part d'ombre chez le cardinal fait qu'il s'en méfie et le craint.

Rodrigo Borgia ; Son futur beau-père. Mise à part Lucrezia, c'est sûrement le seul avec qui il s'entend. Bien sûr, Alfonso sait qu'il est l'objet d'une alliance et qu'il n'a jamais demandé cela et il sait également que sa famille est dangereuse. Serait-il un peu naïf de croire qu'il peut obtenir la protection du pape ?

Sancia d'Aragon ; Elle le protège comme une grande soeur doit protéger son frère. Elle l'a toujours protégé et elle continuera encore plus, lorsqu'il sera lui aussi, marié à la famille Borgia. Comparer à lui, elle s'intègre mieux à l'ambiance de Rome que son petit frère, qui n'est pas à l'aise avec tout ça. Il déteste Rome et elle le sait, mais c'est le désir de père et ils n'y peuvent pas grand-chose. Il espère retourner rapidement à Naples, mais ça ne sera point le cas. Sancia et lui sont plutôt proches dans leur lien fraternel. Il est son confident et vice-versa.

Louis d'Aragon ; Il a appris par son cousin, qu'il allait devenir l'un des prétendants à la princesse de Rome, fille du pape. Lorsque ce dernier avait fait voyage à Naples, c'est là qu'il se savait condamné. Bien que Louis tente de le rassurer, rien n'y fait. Il est son confesseur aussi et un ami.



Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les nobles ₪ [8/10] Lun 5 Aoû - 17:10


Niccolò Machiavelli


 iheartar.  



Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le 3 mai 1469 à Florence. Cela fait à présent 25 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de célibataire et je suis bisexuel ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que penseur italien de la Renaissance, philosophe, théoricien de la politique, de l'histoire et de la guerre.. Je fais donc partie des nobles et je me battrais pour mes honneurs.  Dieu m’a également fait à l’image de Blake Ritson, sauf si vous avez d'autres idées et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.


la storia della vostra vita

Nicolas Machiavel est issue de la noblesse florentine de naissance. On ne connaît pas grand chose de son enfance et adolescence, ce sera donc à vous d'inventer. Cependant, on suppose que Machiavel a dû suivre les traces de son paternel qui était investie dans la vie politique. Ces études l'ont conduit a devenir un philosophe, un théoricien de la politique, de l'Histoire et de la guerre. Ces prouesses intellectuelles seront montrées tout au long de sa vie notamment en devenant en 1498, secrétaire de la Chancellerie des Dix de Florence ou encore en s'approchant de personnalités marquantes de l'Histoire comme Cesare Borgia et Léonardo Da Vinci. En 1512, en revanche, avec le retour des Médicis au pouvoir de Florence, Machiavel sera emprisonné et exilé car il est un fervent défenseur de la République. Cette contrainte l'incitera à écrire ses œuvres littéraires dont l'ouvrage le plus célèbre et inspiré de la personne de Cesare Borgia : Le Prince. Ces théories sur le pouvoir, la politique, l'Etat souligne le fait que l'homme est mauvais et que pour maintenir le pouvoir le Prince doit s'adapter en fonction des événements ainsi que faire le bien comme le mal. Avant d'aboutir à un homme accomplit et mûre, Nicolas est alors âgé de vingt-cinq ans, fait son bout de chemin dans sa carrière politique. Face au passage des Français à Florence et l'expulsion de Pierre II de Médicis et le reste des membres de sa famille, Nicolas se montre actif, il est à l'afflux de la moindre information et observation. Florence voit apparaître l'influence grandissante de Girlarmo Savonarole, moine dominicain et dénonciateur de la papauté, entre autre celui de Alexandre VI. Machiavel ne semble guère apprécier les idéologies de ce prédicateur qui séduit tant la cité. C'est pourquoi, le théoricien risque dans les prochains jours s'approcher avant l'heure, des Borgia.

Cesare Borgia ; Les deux hommes s'apprécient grandement. Leur rencontre est liée par leurs intelligences, leurs malices et leurs stratégies. C'est à partir de ces facteurs que les deux hommes vont devenir en amis, bien que la politique prend toujours le dessus. Cesare et Nicolas vont apprendre au fur et à mesure l'un de l'autre.

Girlarmo Savonarole ; Le moine dominicain et lui ne s'entendent pas. Girlarmo est contre la noblesse qu'il juge avide de vanité et de péchés. Il met donc Nicolas Machiavel dans le même lot. D'autant plus que le Florentin ne souhaite pas vivre dans l'austérité, il tient à sa vie de noble et ne partage pas ses idéaux.

Léonardo Da Vinci ; Nicolas Machiavel et Léonardo Da Vinci sont tous les deux Florentins. Les deux hommes se connaissent de leur ville natale mais aussi par rapport à leurs dons. Ils sont amis et auront le privilège de travailler ensemble en compagnie du futur Duc de Valentinois : Cesare Borgia.



Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les nobles ₪ [8/10]

Revenir en haut Aller en bas

Les nobles ₪ [8/10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Chap. 4 - Droits et devoirs des nobles
» Les rois et autres nobles après la guerre de l'anneau
» Des nobles, des nobles, oui mais des Tenryuubitos !
» Dotch et Lilin d'appérault de Cassel
» A triste sire, triste mort.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Original Crime Family :: 
l'Entrée de la cité éternelle
 :: les postes vacants
-