AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Les étrangers ₪ [3/7]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Les étrangers ₪ [3/7] Mar 31 Juil - 18:15


Les étrangers

Personnage Libre
Personnage Pris
Personnage Réservé


    Ferdinand II d'Aragon
    Tom Hiddleston
    Isabelle 1ere de Castille Lena Headey
    Charlotte d'Albret Eleanor Tomlinson
    Charles VIII de France Jonathan Rhys Meyers ou Michel Muller si vous souhaitez garder l'acteur d'origine.
    Anne de Bretagne Tamzin Merchant
    Louis d'Orléans Henry Cavill
    Maximilien 1er du Saint-Empire Nikolaj Coster-Waldau





Dernière édition par Le lion de Judas le Lun 5 Aoû - 17:06, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les étrangers ₪ [3/7] Mar 31 Juil - 18:27


Ferdinand II d'Aragon


Tumblr.


Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le 10 mai 1452 à SOS, Espagne (Sos del Rey Católico). Cela fait à présent 41 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de marié et je suis hétérosexuel ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que Roi de Castille, de León, de Galice, de Tolède, de Séville, de Cordoue et de Murcie et Roi d'Aragon, de Sardaigne et des Deux-Siciles.. Je fais donc partie des étrangerset je me battrais pour mes honneurs. Dieu m’a également fait à l’image de Tom Hiddleston et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.


la storia della vostra vita
Il est le fils du roi Jean II d'Aragon et de sa seconde épouse Jeanne Enríquez, originaires de Castille. Il naquit le 10 mai 1452 à SOS, en Espagne. Le futur roi hérite des possessions de la couronne d'Aragon à la mort de son demi-frère Charles d'Aragon, qui était prince de Viane. Son père, Jean II le nomme héritier présomptif et gouverneur de ses royaumes et de ses terres. Lorsqu'il atteint la majorité, son avenir est assuré et vers 1468, il est nommé roi de Sicile. Un an plus tard, exactement le 14 octobre 1469, Ferdinand épousa la future Isabelle Ire de Castille. Un mariage qui comme la plupart, les sentiments ne sont pas à l'avantage, comparer à la politique, cela c'était au début de leurs relations, car malgré cela, ils s'aiment réellement, même si Ferdinand a quelques maîtresses dans l'ombre. La cour d'Aragon compte sur ce mariage pour revenir en Castille, alors qu'Isabelle cherche du soutien pour la succession du trône. Ce mariage marque ainsi le début d'un règne troublé au cours duquel Ferdinand se battra sur les fronts castillan et aragonais pour imposer son autorité à la noblesse. Lorsque le frère d'Isabelle, Henri IV de Castille, meurt le 11 décembre 1474, laissant la succession non réglée, Ferdinand quitte Saragosse pour Ségovie. Isabelle s'y proclame Reine de Castille le 13 décembre. Il devient prince consort jusqu'à ce que la guerre de succession que son épouse mène contre Alphonse V, roi du Portugal, peut permettre à Isabelle d'accéder au trône en 1479. Le père de Ferdinand meurt la même année, laissant ainsi la couronne d'Aragon à son fils et réunit ainsi sous son autorité presque toute l'Espagne. Ferdinand entreprend la reconquête de L'Espagne en expulsant les Arabes (Ottomans) du pays. La Reconquista s'achève le 2 janvier 1492 lorsque les deux souverains chassent le dernier musulman de la péninsule, Boabdil de Grenade, achevant l'unification, sauf Navarre. Le titre Rois catholique est décerné par le pape Alexandre VI, signant ainsi la fin de la Reconquista. Deux mois plus tard Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille signent le décret d'expulsion des Juifs. Deux mois plus tard Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille signent le décret d'expulsion des Juifs. Ferdinand et son épouse finance les expéditions de Christophe Colomb, afin d'élargir l'expansion espagnole. Il a eu cinq enfants légitime avec son époux, Isabelle, Jean, Jeanne, Maria et Catherine. Il a également eu des enfants illégitimes ( Alfonso, Juana, Isabelle) avec quelques maîtresses. Ferdinand combat les infidèles avec ardeur. Il est du genre à être instable concernant ses alliés et ses ennemis, se montrant tantôt leur allié tantôt leur ennemi. Ferdinand prend part à la guerre contre la France en s'alliant avec l'Empire Germanique, le pape et l'Angleterre. Il envoie Gonzalve de Cordoue à la tête d'une armée. Il compte débarrasser ses Français de l'Italie.

Isabelle de Castille ;Sa femme. Si au début leur mariage s’est avéré n’être qu’une simple alliance pour acquérir du pouvoir en Espagne et devenir l’une des plus grandes puissances d’Europe, ce mariage est devenu par le temps une véritable union. Le roi et la reine s’aiment ce qui font d’un. Pourtant, Ferdinand ne peut aimer qu’une seule et unique personne. En effet, le roi se voue à de nombreuses liaisons qui sont parfois de l’ordre du public mais, tout le monde ferme les yeux sur ses déboires y compris le pape qui a fait de lui le roi très Catholique.

Juan Borgia ; Ils se sont rencontrés une fois ou deux, notamment au mariage avec sa petite-cousine, Maria Enriquez de Luna. Ils ont fêté comme il se devait le mariage, l'après-mariage. Même si cela angoissait un peu le jeune duc d'avoir un roi, un allier de la famille au mariage. Il ne pouvait pas se permettre de faire une gaffe. Tout cela c'est bien déroulé, ils ont parlé de nombreuses fois au banquet donner en l'honneur des deux jeunes mariés. Ils avaient été invités à la table royale. Ils sont devenus plus ou moins amicaux, mais néanmoins, ils restent un peu méfiants, car Juan a peur que du jour au lendemain, Ferdinand trahisse son père, le pape. Malgré cela, ils s'aiment bien et Ferdinand lui a rappelé ses origines et il lui a parlé des fameux cigares que le Borgia a ramenés en Italie pour sa famille.

Maria Enriquez de Luna ; Ferdinand a beaucoup d’estime pour sa petite cousine. La famille c’est pour lui sacré, il prend souvent de ses nouvelles surtout depuis son mariage avec Juan Borgia, fils du Pape dont il espère le soutien indéfectible afin qu’Alphonso de Naples garde sa couronne. Ferdinand compte sur Maria pour ne pas mettre en péril cette alliance, il ne lui pardonnerait pas. Il espère aussi que Juan la traite à sa juste valeur.

Catherine d’Aragon ; Sa fille chérie, il l’aime de tout son cœur et ne veut que son bonheur. C’est pourquoi il pense que son mariage avec Arthur Tudor fera d’elle la plus grande des reines d’Angleterre lorsque le moment sera venu.

Rodrigo Borgia ; Ferdinand doit allégeance à Sa Sainteté le pape. Il lui doit beaucoup son titre de roi très catholique ainsi que le droit d’évangéliser lui-même le nouveau Monde. Avec le mariage de Maria Enriquez de Luna et de Juan Borgia, Ferdinand espère une alliance forte et durable. Après tout Rodrigo est espagnol, il se doit d’honorer son pays natal.

Christophe Colomb ; Ferdinand ne croyait pas à cette idée saugrenue de la part du génois. Pourtant, il a laissé sa femme accepter. A présent , le roi se retrouve avec de nouvelles terres et Christophe Colomb est son vice-roi sur le nouveau monde. Ils ont interets à s’entendre, Ferdinand ne veut pas perdre sa main mise sur cette découverte.

Charles VIII ; L'ennemi qui veut absolument débarrasser de l'Italie. Il a envoyé son meilleur commandant avec une armée pour justement le renvoyer en France. Le roi d'Espagne n'est pas seul, car il y a aussi l'Angleterre et l'Empire-Germanique.

Alfonso de Naples ; Son cousin, son sang. Les Aragon ont réussit à obtenir le royaume de Naples depuis longtemps déjà. Hors depuis peu le roi de France compte s’emparer du trône criant haut et fort qu’il lui revient de droit. Ferdinand compte bien aider son cousin à garder ses titres et ses terres.





Dernière édition par Le lion de Judas le Ven 3 Aoû - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les étrangers ₪ [3/7] Mar 31 Juil - 18:33


Isabelle 1ere de Castille


gameofgif.


Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le 21 avril 1451 à Madrigal de las Altas Torres. Cela fait à présent 42 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de marié et je suis hétérosexuel ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que reine de Castille. Je fais donc partie des étrangers et je me battrais pour mes honneurs. Dieu m’a également fait à l’image de Lena Headey et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.


la storia della vostra vita
Isabelle est la fille de Jean II de Castille et d‘Isabelle du Portugal. Elle a également un frère Alfonso et un demi frère Henri IV de Castille. Isabelle comme toute petite fille aime son père et sa mort en 1454 la marque profondément alors qu’elle n’a que trois ans. De plus, sa mère est atteinte d’accès de démence et a des problèmes financiers qui rendent la vie de la jeune princesse peu facile à vivre pour son rang. Son demi frère qui a prit le pouvoir à la mort de son père ne les aide pas voire même il les néglige. Isabelle en veut énormément à Henri IV. Ses problèmes vont permettre à la princesse de s’endurcir et se plonger dans les Evangiles où elle va s’offrir corps et âme à Dieu. En 1461 s’affronte Alfonso et Henri IV, ces deux frères…Alfonso meurt empoisonné tandis que Henri IV finit par mourir en 1474 ce qui fait d’elle l’héritière du royaume de façon légitime. En effet, son demi-frère Henri IV avait eu une fille Jeanne de façon illégitime ce qui remet en doute sa légitimité du pouvoir. Voyant la mort de ses frères comme une revanche de la vie, Isabelle se montre maligne et sans scrupule en prenant en 1468 le titre de princesse des Austries qui appartenait à sa nièce Jeanne. Quant à son mariage avec Ferdinand d’Aragon, il y a eu là aussi des péripéties. Depuis l’age de trois ans, la jeune femme est promise à ce dernier mais, lors du règne de son très cher et tendre demi frère Henri IV, celui-ci a tenté de la marier dans un premier temps à Charles de Viane et à Alphonse V du Portugal bafouant ainsi le contrat signé par leur père. Isabelle qui a de la rancœur et haine envers Henri IV a décidé de se venger en traitant avec Jean II d’Aragon pour continuer l’alliance entre les Aragon et les Castille. Mais, un autre problème de taille empêcha une fois de plus une éventuelle alliance. Les grands pères respectifs d’Isabelle et de Ferdinand étaient frères, il est impossible de se marier à moins d’obtenir une dispense papale. Le pape refuse cette requête. Cependant, un coup de chance arriva. La Castille et l’Aragon étaient en pleine reconquista, ils chassaient les musulmans d’Espagne ce qui poussa le pape par finalement accepter cette dispense. Pour cela il envoya Rodrigo Borgia qui à ce moment là était cardinal pour traiter de l’affaire. Isabelle se souvient encore de cette rencontre et quand Borgia sera sur le trône papale, elle tentera de garder son amitié. Finalement, Henri IV accepte le mariage entre Isabelle et Ferdinand en 1469. Ce couple domine l’Espagne, Isabelle reste toujours souveraine de la Castille et son mari n’a aucune influence sur cette partie là. Cela permet à la reine de continuer à développer ses stratégies politiques. En 1492, Isabelle termine la Reconquista et Rodrigo Borgia devenu le pape Alexandre VI, lui permet d’obtenir le titre de « rois catholiques » avec son époux en 1494. Toujours en 1492, la reine fait expulser les juifs d’Espagne et signe les capitulaciones avec Christophe Colomb qui découvre les Indes en son nom. En 1493 a déjà cinq enfants de son mariage : Isabelle d’Aragon, Jean, Jeanne 1ere de Castille, Marie d’Aragon, Catherine d’Aragon. C’est une femme épanouie et qui à la soif de politique. Elle décide d’ailleurs de se rendre à Rome pour obtenir l’appuie de Sa Sainteté pour le trône de Naples, il est hors de question que la France l’obtient.

Catherine D’Aragon ; Elle aime plus que tout au monde sa fille, elle est fière d’elle et espère qu’elle va suivre la même destinée qu’elle c’est pourquoi elle l’a promise à Arthur Tudor dont elle juge être un bon parti.

Arthur Tudor ; Isabelle a pu une ou de fois le croiser, c’est un très bel homme et elle est persuadée qu’il va plaire à sa fille. Elle espère de tout cœur une très belle et longue alliance avec l’Angleterre.

Christophe Colomb ;
Isabelle a eu confiance en lui et elle a bien fait de miser tout sur cet homme. En effet, il lui a permit d’obtenir d’autres territoires et augmenter la fortune de son pays. La jeune femme est assez proche de lui mais, elle lui interdit bien évidemment de prendre ses aises dans le sens où elle ne veut pas qu’il lui en demande trop. Déjà qu’elle a conscience de lui avoir octroyé beaucoup de bénéfices et titres dans le nouveau monde.

Diego Colomb ; le fils de Christophe Colomb. Il a été son page lorsque celui-ci était en Espagne. Isabelle a été très exigeante avec lui lorsqu’il était à son service. Elle voulait par exemple qu’il la suive de partout et exécute ses moindres désirs. Maintenant, qu’il ne travaille plus à sa Cour, elle doit avouer qu’il lui manque parfois.

Rodrigo Borgia ; Elle le connaît depuis qu’il est cardinal, c’est grâce à lui qu’Isabelle a pu épouser Ferdinand d’Aragon. Puis lorsqu’il fut élu pape, c’est toujours grâce à lui qu’elle obtient le titre de « reine catholique » et des avantages sur le nouveau monde comme évangéliser elle-même les indigènes ou encore en obtenant les limites des frontières du nouveau monde par les prémices du traité de Tordesillas. Isabelle tient à garder une bonne entente avec lui, surtout qu’elle espère que le trône de Naples reviennent aux espagnols. Pour cela, elle a décidée d’aller en Italie à sa Cour et compte bien lui faire rappeler ses racines catalanes.

Cesare Borgia ; le fils du pape et frère de son amant. Isabelle ne se sent pas à l’aise avec lui, elle s’en méfie et le craint. Peut-être parce qu’il s’agit d’un homme de Dieu et qu’il peut critiquer à tout moment ses actions peu catholique ou peut-être parce qu’il semble avoir découvert sa relation avec Juan. Elle ne veut pas que ce dernier tente de mettre un terme à ses plaisirs charnels avec Juan. C’est pourquoi la jeune femme a décidée d’être machiavélique en profitant de la tension entre Cesare et Juan. Isabelle se plaint quelque fois auprès de son amant du clerc en l’accusant de tenter de la séduire, de lui faire du chantage en voulant tout dire à Ferdinand ou encore en dénonçant une éventuelle jalousie sur son frère. Rien de tout cela est vrai, elle n’a aucun regret sur ses actes. Devant le cardinal, Isabelle évite de montrer son inimité envers lui et joue les hypocrites mais, il arrive qu’ils en viennent à se menacer.

Juan Borgia ; Juan fut en charge de la sécurité pour la reine de Castille, Isabelle. Il était son escorte personnelle avec une centaine d'hommes afin d'assurer correctement la sécurité de celle-ci sous ordre du pape en outre. Ils s'étaient déjà rencontrés, c'était en Espagne, Barcelone précisément, pour le mariage de celui-ci qui se maria avec la petite-cousine de Ferdinand. Juan n'avait pas toute sa concentration durant son voyage. Il semblait intéressé par la reine, d'autant plus qu'elle ne semblait pas très insensible à ses regards remplies de sous-entendu. Le jeu de charme avait déjà fait son petit effet, avec quelques légères caresses après le mariage. Finalement, il a dû repartir pour Rome. Ce n'est que quelques semaines plus tard, qu'ils se retrouvent. Isabelle arrive à Rome pour affaire avec son père, le pape Alexandre VI. Juan Borgia s'est mis à tourner alentour de la reine, qui faisait déjà le double de son âge, mais pourtant, son charme était resté. Après une balade dans les jardins, Isabelle décida finalement de corser le jeu entre eux, afin de voir jusqu'à où il était prêt d'aller. Elle l'obligea à venir en plein jour dans ses appartements sous haute surveillance, il y avait déjà son père qui avait remarqué l'intérêt de son fils pour la reine, qui n'apprécia pas vraiment cela et en plus de gardes postés un peu partout. Il réussit finalement à s'introduire dans les appartements de la reine catholique où ils commencent une liaison dangereuse. Les jeux de séduction ne faisaient que commencer, même durant les repas. Ils pouvaient se lancer des regards subtils. Il pouvait la combler durant son séjour, alors que son époux n'est pas présent et n'est pas à ses petits soins. Tandis que Juan, y est et en profite largement. La reine s'est fait un jeune amant durant son séjour à Rome, n'ayant pas pu résister plus longtemps au charme du jeune Borgia et à manières, qui sont assez différentes des siennes.

Ferdinand II d'Aragon ; Sa époux. Si au début leur mariage s’est avéré n’être qu’une simple alliance pour acquérir du pouvoir en Espagne et devenir l’une des plus grandes puissances d’Europe, ce mariage est devenu par le temps une véritable union. Le roi et la reine s’aiment ce qui font d’un. Pourtant, Ferdinand ne peut aimer qu’une seule et unique personne. En effet, le roi se voue à de nombreuses liaisons qui sont parfois de l’ordre du public mais, tout le monde ferme les yeux sur ses déboires y compris le pape qui a fait de lui le roi très Catholique. Si Isabelle le sait, la reine reste digne et compte en faire de même. L'important pour elle reste le pouvoir, tant que ces relations extra conjugales ne mettent pas un terme à son mariage, elle ne voit aucune menace à son règne.

Maria Enriquez de Luna ; Sa cousine par alliance. Tout comme Ferdinand, Isabelle espère que cette alliance entre Juan Borgia le fils du pape et la princesse espagnole soit durable. Pour cela, la jeune femme prend le soin de s’informer sur le couple comme savoir comment se déroule le devoir conjugal par exemple. La reine n’hésite pas à parfois à être sévère avec Maria pour lui faire comprendre les enjeux diplomatiques.





Dernière édition par Le lion de Judas le Ven 3 Aoû - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les étrangers ₪ [3/7] Mar 31 Juil - 18:39


Charlotte d'Albret


Tumblr.  



Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le 5 juillet 1478 à Gascogne. Cela fait à présent 15 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de célibataire et je suis hétérosexuel ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que nom du titre. Je fais donc partie des étrangers et je me battrais pour mes honneurs.  Dieu m’a également fait à l’image de Eleanor Tomlinson et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.


la storia della vostra vita

Charlotte d’Albret est la fille d’Alain d’Albret le Grand, seigneur d’Albret, duc de Guyenne, Vicomte de Taras et de Françoise de Bretagne vicomtesse de Limoges, comtesse de Perigord et sœur de Jean III de Navarre. Charlotte fait partie d’une fratrie de huit enfants, les voici par ordre de naissance ses frères et soeurs : Jean (futur Jean III), Louise, Amanieu, Pierre, Gabriel, Isabelle, Anne. Charlotte est la dernière enfant née.  La jeune Albret ne connaît pas sa mère, celle-ci est morte quelques jours après son accouchement. Charlotte a toujours souffert de l’absence de sa mère et s’en veut parfois d’être venu au monde, si elle ne l’attendait pas elle serait toujours en vie. Son grand frère Jean est là pour elle. Ils sont très proche et il est très protecteur envers elle. D’ailleurs quand il deviendra en 1494 roi de Navarre, il fera d’elle une épouse potentielle et très convoitée. La mort de Françoise de Bretagne va inciter Alain d’Albret à envoyer sa fille à la Cour du duc de Bretagne : François II. A l’époque la Bretagne est indépendante de la France et détient une domination. Ainsi, cela permet à Alain d’Albret de continuer à entretenir une cordiale entente entre la Bretagne et sa famille mais également à éduquer Charlotte qui prend très vite goût au luxe. A la Cour de Bretagne, la demoiselle attire son attention, elle est souriante, curieuse, belle et capricieuse. Charlotte est durant un temps compagne de jeux puis dame d’honneur de la princesse Anne de Bretagne et va vivre avec elle dans son château de Nantes. Toutes les deux sont comme des sœurs en tout cas Charlotte la considère comme sa meilleure amie et confidente. Peut-être parce qu’elle ne voit plus sa famille et qu’elle s’est entendu directement avec la princesse. C’est avec Anne que la jeune Albret va connaître pour la première fois les premières amourettes. Les deux amies parlent souvent d’hommes, rêve du grand amour et ne peuvent s’empêcher de ressentir du désir pour le sexe opposé. Le 15 novembre 1491, Anne de Bretagne se marie avec Charles VIII de France créant une alliance entre la France et la Bretagne. Charlotte est heureuse pour son amie et l’envie d’avoir trouvé un époux, elle l’accompagne vivre au château de la Loire à la Cour du roi de France. Pourtant, Albret est loin de ses surprises, le mariage d’Anne n’est pas le conte de fée tant espéré. En effet, le mari de cette dernière n’est pas très beau physiquement, il se préoccupe peu d’elle et la nuit de noce ne s’est pas convenablement déroulé. Anne a un grand nombre de fois tenté de la faire descendre de son petit nuage en la conditionnant à l’immoralité des hommes lui apprenant à jouer de ses charmes pour ne pas se laisser avoir. Mais, la demoiselle ne semble rien entendre, surtout que ses frères et sœurs se marient tour à tour, elle espère que ce sera bientôt son mariage à elle. Dernièrement, Charlotte reçoit au château de la Loire une visite de son père. Celui-ci prévoit un bel avenir à sa progéniture. Il a entendu dire que le Pape risquait de vouloir une alliance avec la France et que pour cela il serait prêt à revêtir son fils le cardinal Cesare Borgia de ses charges ecclésiastiques. Tout ceci n’est qu’officieux mais, Alain d’Albret préfère envoyer sa fille à Rome pour qu’elle fasse bonne impression auprès du Pape et de son fils. Charlotte est impatiente de découvrir son potentiel époux dont la beauté dit-on n’est pas à prouver.[

Cesare Borgia ; Son potentiel époux. L’adolescente est allée à sa rencontre et elle est tombée tout de suite sous le charme. Il faut dire que le cardinal est jeune et beau en clair il est à son goût. Au moins la demoiselle est sûre d’éviter de se retrouver dans les bras d’un vieux croûton. Charlotte s’entend bien avec Cesare, ils discutent souvent de chose et d’autre. La demoiselle aimerait passer aux choses supérieures, elle a des hormones comme toutes les adolescentes et désire le cardinal. Elle sait qu’il faut attendre le mariage et qu’il ne soit plus clerc mais, elle ne peut s’empêcher d’être entreprenante. Surtout qu’elle a découvert depuis peu que Borgia la considère comme une adolescente et non la femme qu’elle souhaite être. Sans compter le nombre de filles qui lui tournent autour.

Juan Borgia ; Le frère de son futur époux et son beau frère. Tout comme Cesare, Juan est un très bel homme et elle n’est pas insensible à ses sourires. En effet, Charlotte trouve le gonfalonier gentil,  il est toujours pleine d’attention pour elle. Beaucoup plus que le cardinal. D’ailleurs, elle est d’accord avec lui sur le fait que Cesare la néglige et il en profite, un petit jeu de séduction s’est crée entre eux. Ils leur arrivent d’être proche devant le clerc ce qui énerve ce dernier d’autant que Juan en profite.

Anne de Bretagne ; C’est sa meilleure amie et sa confidente. Toutes les deux sont assez proches,. Elle connaît Anne depuis toute petite et la sert du mieux qu’elle peut. Charlotte est contraint d’aller à Rome laissant sa meilleure amie en France, elle lui manque mais, ce qu’elle ne sait pas c’est qu’elle risque de retrouver prochainement cette dernière.

Lucrezia Borgia ; la sœur de Cesare et Juan Borgia. Charlotte a envie de plaire à la jolie blonde pour s’entendre parfaitement bien avec sa nouvelle belle famille. Elle espère lui faire bonne impression et qu’elles puissent devenir amies.



Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les étrangers ₪ [3/7] Sam 4 Aoû - 16:27


Charles VIII de France


history-time.  



Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le 30 juin 1455 à château d'Amboise. Cela fait à présent 39 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de marié et je suis hétérosexuel ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que roi de France. Je fais donc partie des étrangers et je me battrais pour mes honneurs.  Dieu m’a également fait à l’image de Jonathan Rys Meyers ou Michel Muller (si vous souhaitez garder l'avatar initiale) et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.


la storia della vostra vita

Il n’a que treize ans lorsqu’il succède à son père. Conformément au vœu de Louis XI, la régence est confiée à sa sœur, Anne de Beaujeu. L’union du roi avec Marguerite d’Autriche est un échec et le mariage est annulé en 1493. Charles épouse alors la fille du duc de Bretagne, mariage qui permet de rattacher ce duché à la couronne. Devenue reine de France, Anne de Bretagne se heurte à l’hostilité d’Anne de Beaujeu et reproche à son époux les contraintes qu’il fait peser sur sa Bretagne natale. Charles VIII signe des traités de paix avec les rois d’Angleterre et l’empereur germanique, qui lui ouvrent la voie vers l’Italie. Il veut faire valoir ses droits supposés sur la couronne de Naples, conformément à l’héritage de la maison d’Anjou. L’aventure italienne commence bien. La Savoie est conquise sans livrer bataille. En Italie, les soldats français sont accueillis en libérateurs et le roi s’approche petit à petit de son but : le royaume de Naples. Pour cela Charles VIII doit affronter les puissances qui l’oppose comme le royaume de Castille et d’Aragon, Naples et même le pape en personne. Pourtant, rien ne l'arrête. Arrivée à Florence, il se montre en faveur du moine dominicain Savonarola et incite indirectement les Médicis à fuir. Charles reprend ensuite sa marche à Rome où il vient d'arriver afin de dialoguer ou de déposer le pape Alexandre VI. Si ce dernier ne le proclame pas roi de Naples, il est prêt à mettre quelqu'un de confiance sur le trône papal et fidèle à sa cause : Guiliano Della Rovere. Prêt à faire pression sur la Ville avec ses canons, quelles stratégies Charles VIII va-t-il appliquer pour devenir roi de Naples ?

Anne de Bretagne ; Charles VIII et Anne de Bretagne, ce n’est qu’un mariage politique entre eux. Pourtant, Charles aime son épouse, il aime sa jeunesse et espère avoir très bientôt des héritiers pour la couronne. Anne en revanche ne l’aime pas, elle a été contrainte de l’épouser mais tente tant bien que mal d’être une bonne épouse et profite de son statut de reine pour s’imposer. Elle tient également à ce que la Bretagne soit bien traité.

Giuliano Della Rovere ; Le cardinal et lui sont alliés. Giuliano tente d’aider au mieux le roi de France d’autant qu’il connaît très bien les terres et le fonctionnement de l’Italie. Ce dernier espère également tirer profit du roi en voulant qu’il dépose le pape Alexandre VI.

Alexandre VI ; Les relations sont tendus entre le pape et le roi. Charles VIII tente de faire bonne impression vis-à-vis de Sa Sainteté pour obtenir les droits sur le royaume de Naples. Si ce dernier refuse, Charles VIII est prêt de faire de Rome une ruine.





Dernière édition par Le lion de Judas le Lun 5 Aoû - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les étrangers ₪ [3/7] Sam 4 Aoû - 16:28


Anne de Bretagne


tumblr.


Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le 25 janvier 1477 à Nantes, France. Cela fait à présent 17 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de mariée et je suis hétérosexuel ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que reine de France et duchesse de Bretagne. Je fais donc partie des étrangers et je me battrais pour mes honneurs. Dieu m’a également fait à l’image de Tamzin Merchant et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.


la storia della vostra vita
Anne de Bretagne naquit le 25 janvier 1477, au château des ducs de Bretagne à Nantes. Anne a reçu l'éducation d'une noble qui lui a appris à lire et à écrire en français et légèrement le latin. Elle est élevée par une gouvernante, Françoise de Dinan, comtesse de Laval. Elle eut comme maître d'hôtel, le poète Jean Meschinot jusqu'à ce dernier meurt en 1491. On lui a appris la danse, dont elle apprend rapidement les pas et se passionne pour cela. Il en suivis le chant et la musique. En 1490, Anne de Bretagne épousa Maximilien 1er, mais rapidement, le mariage fut annulé par le roi Charles VIII. Le roi s'était appuyé sur le traité du Verger qui interdisait à Anne de Bretagne de se marier sans l'accord du roi de France. Anne épousa officiellement au château de Langeais le roi de France Charles VIII, le 6 décembre 1491. Anne devient ainsi Reine de France. Elle accouche de leur premier enfant en 1492, le dauphin Charles-Orland de France. Un enfant choyé et gâté par la jeune reine et aussi par le père, le roi de France. Anne est une jeune reine pleine de vie et passionnée par les belles choses de la vie. Elle passe parfois du temps dans sa chapelle privée qui a été installée dans le château de Clos Lucé.

Charles VIII ;Charles VIII et Anne de Bretagne, ce n’est qu’un mariage politique entre eux. Pourtant, Charles aime son épouse, il aime sa jeunesse et espère avoir très bientôt des héritiers pour la couronne. Anne en revanche ne l’aime pas, elle a été contrainte de l’épouser mais tente tant bien que mal d’être une bonne épouse et profite de son statut de reine pour s’imposer. Elle tient également à ce que la Bretagne soit bien traité.

Charlotte d'Albret ; C’est sa meilleure amie et sa confidente. Toutes les deux sont assez proches,. Elle connaît Anne depuis toute petite et la sert du mieux qu’elle peut. Charlotte est contraint d’aller à Rome laissant sa meilleure amie en France, elle lui manque mais, ce qu’elle ne sait pas c’est qu’elle risque de retrouver prochainement cette dernière.



Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les étrangers ₪ [3/7] Sam 29 Sep - 20:53


Louis d'Orléans


tumblr.  



Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le 27 juin 1462 à Château de Blois (France). Cela fait à présent 32 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de marié et je suis hétérosexuel ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que duc d'Orléans et gouverneur de Normandie. Je fais donc partie des étrangers et je me battrais pour mes honneurs.  Dieu m’a également fait à l’image de Henry Cavill et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.


la storia della vostra vita

Louis est née au château de Blois. Ses parents sont Charles d'Orléans, un prince français et Marie de Clèves (qui mourra en 1487), fille d'Adolphe Ier de Clèves. Il fut orphelin de père, alors qu'il n'avait que trois ans. Il devient alors, duc d'Orléans, à la mort de son père. Louis XI -ancien roi de France et son parrain- l'a pris sous sa tutelle où il lui a donné une éducation sévère, aux côtés de Charles VIII. En 1476, il fut marié à la fille de Louis XI, Jeanne de France, au château de Montrichard. malheureusement pour lui, elle est stérile. Quelques années plus tard, vers 1488, il fut l'un des chefs qui ont participé à la guerre folle au côté de François II, duc de Bretagne. Il a été capturé dans la même année à la bataille de Saint-Aubin-du-Cormier où il reste emprisonné jusqu'en 1491. D'ailleurs, Louis fut nommé gouverneur de Normandie. Charles VIII fini par le gracié et il le suit en Italie pour la guerre. Quittant la France pour l'Italie, il espère pouvoir conquérir Milan, mais cela risque d'être plutôt dur, sachant que les Sforza sont des adversaires de grande taille. Louis arrive enfin sur le sol italien où il espère gagner la guerre, tout comme son cousin, le roi Charles. Mais peut-être qui sait, changera-t-il de camp un de ses jours ?

Charles VIII ; Son cousin. Il la suit jusqu'en Italie pour la guerre et d'ailleurs, Louis tente de conquérir Milan par la même occasion, pour ses ambitions à lui. Ils s'entendent plutôt bien en général, même si certaines décisions ne lui plaisent pas vraiment et il n'hésite pas à le conseiller et à lui dire ce qu'il pense vraiment, bien que parfois, cela ne change pas grand-chose.

Anne de Bretagne ; C'est la femme du roi, malgré qu'il la trouve parfois capricieuse et gamine, ils s'entendent plutôt bien en général. Ils ne se voient pas souvent, étant trop occupé dans cette guerre et qu'il a d'autres préoccupations et qu'ils n'ont pas les mêmes centres d'intérêt. De toute façon, Louis est fidèle à Charles.

Lucrezia Borgia ; D'une grande beauté, les gens en parlent à des kilomètres lorsqu'on parle de la famille Borgia. Malgré qu'il soit un ennemi, il espère faire sa connaissance un de ses jours, de voir de ses propres yeux cette jeune femme, si jeune, bien qu'elle soit la fille du pape. Louis sent qu'il pourrait bien laisser tomber la barrière d'ennemi pour elle, pour ses beaux yeux, mais en fera-t-elle autant ? Qui sait peut-elle lui faire changer d'idée pour la guerre et le mettre du côté de l'Église.

Cesare Borgia ;
Louis est admiratif du cardinal Borgia. Il a pu voir à plusieurs reprises ses stratagèmes. Comparé à Charles VIII, Louis espère avoir Cesare de leur côté. Il a soufflé à Charles de demander une alliance avec la papauté en faisant épouser l’aîné des Borgia à Charlotte d'Albret.



Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
avatar
Le lion de Judas

  We are Borgias, we never forgive  

 LETTRES : 236
 DÉBARQUEMENT LE : 26/07/2012
 CRÉDITS : L'avatar a été fait par TINY. (à ne pas prendre)

MessageSujet: Re: Les étrangers ₪ [3/7] Lun 5 Aoû - 17:02


Maximilien Ier

du Saint-Empire


tumblr.  



Dieu notre sauveur a décidé d’offrir à mes parents ma divine présence le 22 mars 1459 à Wiener Neustadt, Autriche. Cela fait à présent 35 ans que je suis sur terre. Je mène une vie de marié à Blanche-Marie Sforza et je suis hétérosexuel ce qui me mêle à de nombreuses intrigues amoureuses. Ma vie est parfois mouvementée car elle est liée à ma classe sociale. En effet, je suis d’une classe aisée et mon titre n’est autre que Empereur du Saint-Empire, Archiduc d'Autriche et roi des Romains. Je fais donc partie des étranger et je me battrais pour mes honneurs.  Dieu m’a également fait à l’image de Nikolaj Coster-Waldau et ma beauté n’a d’égale que l'amour dont j'éprouve pour lui.


la storia della vostra vita

Le seul héritier de l'empereur Frédéric III de Habsbourg et de son épouse d'Aliénor de Portugal. Maximilien naquit le 22 mars 1459 à Wiener Neustadt, en Autriche. Maximillien épouse la duchesse Marie de Bourgogne, héritière et unique enfant de Charles le Téméraire, il meurt la même année. Le futur empereur obtient par la même occasion les Pays-Bas et la Franche-Comté. Il a dû s'emparer du duché Bourgogne avant que Louis XI s'en empare, chose qui avait tenté de faire. Malheureusement, le 27 mars 1482 Marguerite est victime d'une chute de cheval dans la forêt de Wijnendale et Maximilien se déclare régent pour son fils Philippe le Beau. Il prévoit de marier sa fille au dauphin, le futur Charles VIII. Maximillien est élu roi des Romains par son père, Frédéric et couronné le en avril 1486. Maximilien épousa le 19 décembre 1490 Anne de Bretagne. Toutefois, le roi de France Charles VIII. Le roi de France décida d'envahir la Bretagne et il fait annuler le mariage en s'appuyant sur le traité du Verger qui interdisait à Anne de Bretagne de se marier sans l'accord du roi de France. Par la même occasion, Charles répudie sa fille, Marie de Bourgogne et lui renvoie sa fille. L'empereur épousa en 1494, Blanche-Marie Sforza, fille de Galéas Marie Sforza, qui fut duc de Milan et de Bonne de Savoie. Il se range donc du côté de Ludovico Sforza et rejoignant ainsi la ligue de Venise. Il est donc présentement sur les terres italiennes, à Venise précisément.


Ludovico Sforza ; Ils se sont alliés contre la France et l'empereur a épousé sa nièce, Blanche-Marie Sforza. On peut dire que la relation est plutôt positive (surtout politique), mais comme nous le savons tous, le vent de la politique ne souffle pas toujours dans le bon sens et les choses ne restent pas toujours les mêmes. D'ailleurs, pour s'assurer que sa nièce ne fasse pas de bêtises, ce dernier a envoyé des émissaires afin de la protéger, mais également la surveiller puisque cette dernière n'est pas aussi sage qu'on le prétend. Ludovico Le More avait en effet l'ambition de se faire nommer duc de Milan par Maximilien et ce dernier cherchait, par cette alliance matrimoniale, à s'assurer l'hégémonie sur l'Italie du Nord et des finances pour ses expéditions militaires.

Charles VIII ; On ne peut pas dire que c'est la paix entre les deux souverains. Il lui a volé en quelque sorte Anne de Bretagne, répudiée son unique fille et de plus, il fait la guerre à l'Italie. Maximilien tente de repousser les Français et d'aider la Ligue de Venise, à laquelle il s'est joint dans cet unique but et également pour avoir les mérites. Ces deux hommes ne s'entendent donc pas très bien puisqu'ils sont en guerre et qu'il y a plusieurs raisons de l'être.

Alexandre VI ; Tout comme Ludovico. Le pape a besoin de soutien contre leur ennemi en commun, le roi de France, Charles VIII. Les États pontificaux font également partie de la ligue de Venise. Il demande donc son soutien contre la France.



Revenir en haut Aller en bas
http://theborgias.forumactif.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les étrangers ₪ [3/7]

Revenir en haut Aller en bas

Les étrangers ₪ [3/7]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Nous ne sommes pas des amies. Nous sommes des étrangers avec des souvenirs.
» Régiments de marche de volontaires étrangers
» Plan international de reconstruction : 9 membres étrangers contre 7 nationaux
» Arrivée de deux étrangers
» Pédophiles étrangers dans les orphelinats Haitiens.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Original Crime Family :: 
l'Entrée de la cité éternelle
 :: les postes vacants
-